PRIERE SUR L’HUILE POUR L’ONCTION DES MALADES

Publié le par Eric Merlin

PRIERE SUR L’HUILE POUR L’ONCTION DES MALADES

PRIERE SUR L’HUILE POUR L’ONCTION DES MALADES

Prière ancienne des premiers chrétiens, à réciter sur l’huile qu’on leur donne à consommer dans leurs aliments et avec laquelle on leur frotte le corps.

Récitez le « Je crois en Dieu ».

Récitez le « Veni Creator ».

Récitez le « Magnificat ».

+ Nous vous prions, vous qui détenez toute force et puissance, Sauveur de tous les hommes, Père de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ, nous vous supplions que du ciel, votre Fils unique se répande sur cette huile, pouvoir de guérison ; que ceux qui recevront l’onction, ou prendront de ces éléments, soient délivrés de tout mal et de toute maladie. Que par votre volonté, notre foi en vous et en votre Fils Notre-Seigneur Jésus-Christ, par votre grâce et votre puissance infinie, qu’il soit fait échec à toute puissance satanique, que tout esprit impur soit éloigné, que toute présence mauvaise soit expulsée, que toute fièvre, frisson, faiblesse, douleur soient extirpés. Que celui ou celle qui recevra cette huile se voit accorder la grâce et la rémission de ses péchés, le remède de la vie et le salut, la santé et l’intégrité de l’âme, du corps et de l’esprit, la plénitude de la force. Que toute entreprise diabolique, Seigneur, toute puis­sance satanique, toute embûche de l’adversaire, toute plaie, tout supplice, toute peine, coup, choc ou ombre mauvaise redoutent votre nom que nous invoquons, et le nom de votre Fils unique. Qu’ils s’éloignent de l’intérieur et de l’extérieur de vos serviteurs, afin que soit sanctifié le nom de celui qui pour nous a été crucifié, est ressuscité, a assumé nos maux et nos infirmités, Jésus-Christ, qui viendra juger les vivants et les morts. Par lui te soient rendus gloire et honneur, dans tous les siècles. +

Récitez le « Notre Père ».

Récitez le « Je vous salue Marie ».

Récitez le « Salve Regina ».

Publié dans 02 Prières de pansage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article